Des panneaux solaires sur un champ de douze hectares

Le site de l’ancienne usine d’uranium à Gétigné (Loire-Atlantique), propriété d’Areva, a été réaménagé pour accueillir en 2010 une centrale solaire photovoltaïque sur une douzaine d’hectares pour une puissance installée de 4 à 5 mégawatts-crête.

De quoi alimenter en électricité 4 500 habitants

Le projet de cette centrale solaire est conduit par une entreprise spécialisée depuis un an, titulaire d’un contrat de concession de 25 ans. L’implantation de la centrale solaire est estimée à quelque 20 millions d’euros. Ce cabinet d’ingénierie solaire est spécialisé dans les énergies renouvelables (biomasse, biogaz, solaire).

Le fournisseur de la technologie devrait porter l’investissement : les panneaux seront recouverts de couches ultra-minces de tellurure de cadmium, un matériau beaucoup moins cher que le silicium habituellement utilisé et qui absorbe mieux le rayonnement diffus. Il faudra deux à trois mois pour installer cette centrale solaire. Travaux légers, pas de fondations. Le raccordement au réseau EDF est envisagé début 2010.

« La zone se trouve d’ailleurs à la limite de la rentabilité en raison de l’ensoleillement », indique Julien Zeller, chef de projet. Les élus locaux ont aussi bien accueilli la nouvelle. « C’est une belle opportunité, dans l’air du temps. » comme en témoigne François Guillot, maire de Gétigné. C’est pourquoi ils sont prêts à aider le projet, « à la hauteur de nos capacités, qui restent modestes ». Cette centrale solaire apportera de la taxe professionnelle à la communauté de communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *